Islam

Aspects d'une religion mondialisée

 

Il s'agit d'une collection de conversations avec des universitaires, des critiques et des intellectuels islamiques. Les sujets sont aussi divers que les époques où ils ont été enregistrés. Certaines analyses ont une valeur documentaire ou historique, d'autres sont toujours d'actualité.

 

Content:

 

1. Uwe Halbach - L'Islam en Russie

Uwe Halbach est un scientifique à Institut allemand pour la politique internationale et la sécurité à Berlin. Halbach est l'un des rares experts allemands sur les questions de l'islam et de la Russie. L'Islam y est la deuxième plus grande communauté religieuse. L'islam politique joue un rôle politique décisif en Asie centrale, en particulier dans le Caucase.

 

2. Reinhard Schulze - Coran mondialisé

Reinhard Schulze est professeur émérite d'études islamiques à l'Université de Berne / Suisse. Il a fait des recherches sur les Lumières islamiques aux XVIIIe et XIXe siècles et a ouvert la voie à des recherches modernes sur la culture, l'histoire et la religion islamiques, guidées davantage par des intérêts scientifiques que coloniaux.

 

3. Gudrun Krämer - Le Coran comme référence

Gudrun Krämer professeur émérite de science islamique à l'Université libre de Berlin. Ses principaux intérêts de recherche sont l'islamisme et la théorie politique islamique. Elle a publié de nombreuses publications sur l'antisémitisme islamique.

 

4. Christoph Luxenberg - Le Coran comme carrière

Christoph Luxenberg est le pseudonyme d'un vieux sémitique et linguiste. Depuis plus de 20 ans, il étudie la langue coranique sur une base philologique comparée, notamment avec l'aide de l'araméen. Son livre «La langue syro-araméenne du Coran» a été reçu dans le monde entier et, outre des réactions parfois violentes, a conduit à une réorientation de la recherche coranique.

 

5. Angelika Neuwirth - Coran comme texte

Angelika Neuwirth est professeure émérite pour les études arabes à l'Université de Berlin. Son travail se concentre sur l'Antiquité tardive, l'analyse du discours interculturel et la recherche sur le Coran en tant que collection de textes de l'Antiquité tardive.

 

 

Culture de domination, féminisme et islam

 

Le féminisme émancipateur est tombé sur la défensive. Il peut y avoir plusieurs raisons à cela. D'une part, il y a la résurrection d'images nationales-conservatrices et néo-nazies de la femme représentée à l'AFD. Mais aussi les images légalistes largement publiées des femmes, qui trouvent leur accomplissement dans les quotas des membres du conseil d'administration de DAX et le mariage homosexuel, ont obscurci la vision d'un féminisme émancipateur. La promesse socio-politique d'égalité est principalement rachetée ici pour les femmes blanches, occidentales et bien éduquées. Mais leurs propres faux chemins ont également été foulés. Surtout, il y a la continuation de la supériorité coloniale dans les débats publics qui se cachent derrière des positions de prétendues «lumières». De cette manière, les féministes de premier plan ont répondu à la revendication hégémonique des cultures capitalistes occidentales pour la société dans son ensemble. Cela s'applique à la fois aux sociétés occidentales et aux autres cultures non occidentales. Et c'est particulièrement évident dans les débats sur l'islam et le foulard. Dans nos conversations à ce stade, les militantes des droits des femmes devraient avoir leur mot à dire, qui s'opposent de manière autocritique au féminisme réactionnaire et conservateur avec des analyses et des stratégies émancipatrices. Il va sans dire que ceux-ci renvoient à une vision émancipatrice de la société dans son ensemble.

 

Content:

 

1. Birgit Rommelspacher - culture de la domination

Birgit Rommelspacher († 2015) était psychologue et éducatrice. Elle a travaillé à l'Université Alice Salomon de Berlin. Son travail s'est concentré sur les études des femmes et l'extrémisme de droite. Dans cette conversation, elle explique son concept de «culture de domination» basé sur la perception des femmes dans l'Islam à travers le féminisme occidental. (voir aussi le livre " Dominanzkultur reloaded ")

 

1. Nevim Cil - culture de l'exclusion

Nevim Çil est politologue et ethnologue. Elle a travaillé sur des projets sur les «Cultures de parenté», «Les représentations d'un ordre social en mutation» et au «Diversity Workplace» de l'autorité judiciaire de Hambourg.
Depuis 2012, elle est consultante au sein de l'équipe de travail du Commissaire du gouvernement fédéral pour les migrations, les réfugiés et l'intégration, Chancellerie fédérale.